Les problèmes causés par les poux de tête

Le pou de tête: un parasite buveur de sang humain

poux 1

Le pou de tête, ou Pediculus humanus capitis, est un petit insecte (entre 2 et 4 mm) se nourrissant de sang humain : le pou mord le cuir chevelu, injecte sa salive et ingurgite le sang. Il vit  exclusivement sur le cuir chevelu des êtres humains, où il trouve les conditions d’humidité, chaleur et nourriture optimales à sa survie et à son développement.

Quels sont les risques pour les individus infestés?

poux 3

Les poux de tête ne véhiculent pas de bactéries ou de virus pathogènes. Ils ne transmettent pas de maladies.

Cependant, durant son repas, le pou injecte de la salive qui contient des anti-coagulants afin d’éviter que le sang ne forme un caillot et qu’il soit impossible de le boire. L’injection de salive contenant ces anti-coagulants irritants peut provoquer de désagréables démangeaisons chez les personnes envahies. Comme les personnes se grattent à l’endroit des piqûres, des bactéries et autres agents infectant présents sous les ongles peuvent pénétrer dans la peau, ce qui occasionne parfois des infections cutanées (impétigo).   

Un véritable problème de santé publique

L’infestation peut rester relativement bénigne à condition que l’on ne se gratte pas. Elle est néanmoins considérée comme un problème de santé publique important en raison :

  • des coûts générés par les traitements anti-poux, qui peuvent affecter gravement un budget familial;

  • des risques de toxicité liés à l’utilisation des produits anti-poux;

  • de la facilité de transmission dans des milieux à forte densité de population (écoles, crèches,...);

  • de la persistance de l’infestation;

  • de la stigmatisation provoqués par cette infestation; les enfants affectés sont souvent dénoncés et blâmés par leurs congénères ou par les professeurs.

Bien qu’ils ne transmettent pas directement de maladies, les poux sont la cause de désagréments physiologiques et psychologiques sur les sujets infestés. Les infestations par les poux sont difficiles et coûteuses à combattre.